Ateliers interactifs

En marge des sessions thématiques, 6 ateliers interactifs sont organisés. Proposés et animés par différents partenaires de Novatech, ils visent à faire un focus sur des questions à enjeux mais pas toujours traitées dans les sessions thématiques, à créer des lieux d’échanges informels entre les participants, et permettre aux professionnels de profiter de la présence d’experts sur la conférence pour répondre plus directement à leurs interrogations.

Pour favoriser les échanges, le nombre de participants à ces ateliers est limité à 20-30 personnes. La traduction simultanée n'est pas proposée.

Programme des ateliers

Ateliers

Porteurs

Mardi 28 juin

Atelier 1 14h00
15h30

Interdisciplinarité
Penser l’eau dans la ville de demain : un enjeu de décloisonnement des expertises

Labex IMU, Métropole de Lyon, Suez

Atelier 2 16h30
18h00

Charte IWA
Repenser la gestion intégrée des eaux urbaines des villes de demain

IWA

Mercredi 29 juin

Atelier 3 8h30
10h00

Les toitures végétalisées
au service de la gestion des eaux pluviales

ADIVET

Atelier 4 11h00
12h30

Désimperméabilisation
Osons désimperméabiliser les sols !

AERMC, CEREMA

Jeudi 30 juin

Atelier 5 8h30
10h00

Renouvellement urbain
La gestion des eaux pluviales dans le renouvellement urbain (étude de cas)

Agence d’urbanisme Lyon

Atelier 6 11h00
12h30

Transfert et appropriation des connaissances

ARCEAU - OTHU - GRAIE



Atelier 1 - Penser l’eau dans la ville de demain : un enjeu de décloisonnement des expertises

Mardi 28 juin, 14h00-15h30
Atelier proposé par le Labex IMU, la Métropole de Lyon et Suez

Problématique et objectifs
Les territoires sont aujourd’hui en mutation, que ce soit dans leur organisation (réforme territoriale), dans l’exercice de leurs compétences (raréfaction des fonds publics, développement du numérique…) ou dans leur gouvernance (adaptation au changement climatique, demande d’implication forte des citoyens). Dans ce contexte, il devient indispensable d’avoir des regards et réflexions croisés pour répondre aux attentes des usagers et préparer l’avenir, pour la préservation de la ressource. Préparer la Ville de Demain, avec ses enjeux concernant l’eau, nécessite de penser la Ville et les nouveaux services associés de manière transversale et inter-disciplinaire. Cet atelier vous propose une réflexion sur les clés pour y parvenir.

Experts invités
- Marylise Cottet, géographe, laboratoire EVS (Environnement Ville Société), LabEx IMU
- Christine Durif-Bruckert, psychologue sociale et anthropologue, laboratoire GREPS (Groupe de Recherche en Psychologie Sociale)
- Claire Harpet, anthropologue, laboratoire Eco-anthropologie et Ethnobiologie (Muséum National d’Histoire Naturelle) 
- Fanny Desaintjean, architecte-urbaniste, Agence d’urbanisme de l’aire métropolitaine lyonnaise
- Damien Janand, directeur du service Assainissement et Rivières, Saint Etienne Métropole 

Atelier animé par Henry Dicks, chercheur post-doctorant en philosophie, IRPHIL, LabEx IMU


Atelier 2 - Repenser la gestion intégrée des eaux urbaines des villes de demain

Mardi 28 juin, 16h30-18h00
Atelier proposé par l’IWA – International Water Association

Problématique et objectifs
Dans le cadre de son programme « Cities of the future », l’IWA a élaboré une charte pour la gestion des eaux urbaines des villes de demain, destinée aux décideurs. Elle propose une vision intégrée de la gestion urbaine des eaux à quatre niveaux emboités : la technique, l’urbanisme, la ville dans son bassin et le niveau humain. L’objectif de cet atelier est de réfléchir ensemble et d’échanger sur la gestion intégrée des eaux urbaines des villes de demain, à partir de la charte IWA. Il s’agit également de discuter les orientations proposées et leur applicabilité dans différents contextes. Le cas de la Métropole de Lyon sera présenté, et les participants pourront présenter leurs propres expériences. L’atelier sera donc une occasion unique de réflexion et d’échanges collectifs afin de contribuer à améliorer le texte final de la charte avant son lancement officiel en octobre 2016 lors du Congrès Mondial de l’Eau de l'IWA à Brisbane, Australie.

Atelier animé par :
- Elisabeth Sibeud, Métropole de Lyon, contributeur aux exemples de la charte
- Jean-Luc Bertrand-Krajewski, INSA Lyon - GRAIE, participant au programme IWA « Cities of the Future »


Atelier 3 - Les toitures végétalisées au service de la gestion des eaux pluviales

Mercredi 29 juin, 08h30-10h00
Atelier proposé par l'ADIVET - Association des Toitures Végétales

Problématique et objectifs
En tant que solution "sous la goutte", la toiture végétalisée est un outil de gestion des eaux pluviales qui présente plusieurs intérêts. Outre ses propriétés hydriques de rétention, d’interception, bien que pas toujours simples à évaluer, elle apporte également biodiversité, agrément et l'intégration dans un projet d’aménagement global. Mais elle présente aussi des limites, par exemple en termes de débit d’évacuation.
Au travers des différentes phases de réalisation concrètes relatés par les experts invités, nous nous interrogerons sur :
- comment les attentes de l’aménageur, les objectifs hydrauliques et les contraintes techniques du projet se combinent pour orienter le choix de la solution toiture végétalisée,
- au-delà des caractéristiques techniques, quelles sont les préoccupations, les clés, qui font la bonne conduite et la réussite (ou l’échec) d’un projet.

Experts invités
- Sylvain Vilcot, Architecte Paysagiste, cabinet Patriarche & Co
- Gwenaël Desnos, Directeur, IAO SENN – Bureau d’études eau et biodiversité
- un gestionnaire public (à confirmer)

Atelier animé par Jean-Christophe Grimard, Responsable R&D Le Prieuré, Adivet.


Atelier 4 - Osons désimperméabiliser les sols !

Mercredi 29 juin, 11h00-12h30
Atelier proposé par le CEREMA et l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse

Problématique et objectifs
L’imperméabilisation des sols cause des dégâts lors de fortes pluies. L’eau ne peut s’infiltrer dans le sol et vient engorger les réseaux d’assainissement jusqu’à provoquer leur débordement et ainsi polluer les nappes et les rivières. Les villes s’intéressent de plus en plus aux techniques pour infiltrer l’eau là où elle tombe : désimperméabilisation des sols, noues, toitures végétalisées… et ainsi redonner aux sols leur rôle naturel d’éponge. Ces solutions ont le double avantage d’être économiques (l’eau infiltrée n’aura pas à être traitée dans les stations d’épuration) et de préparer les villes au changement climatique (lutte contre les îlots de chaleur, recharge des nappes). 
Aussi cet atelier vous propose d’échanger autour du thème de la désimperméabilisation :
• quels leviers réglementaires ? quelles incitations financières ?
• comment se lancer ? les réussites et difficultés de deux collectivités.

Experts invités
- Aurélie Langlamet, Ministère en charge de l’Ecologie
- Gaëtan Haïst, paysagiste-conseil de l’Etat, Sarl « Au-delà du fleuve »
- Un représentant d'une collectivité

Atelier animé par Nathalie Le Nouveau, CEREMA, et Katy Pojer, Agence de l’Eau RMC


Atelier 5 - L’eau pluviale au coeur de la ville : comment lever les contraintes opérationnelles dans le cadre de renouvellement de friches industrielles ou urbaines ?

Jeudi 30 juin, 08h30-10h00
Atelier proposé par l’Agence d’Urbanisme de l’aire métropolitaine lyonnaise

Problématique et objectifs
La gestion alternative des eaux pluviales est aujourd’hui éprouvée, mais le plus souvent dans le cadre d'opérations où le foncier est disponible et le site dégagé de toutes contraintes. Or l’enjeu du développement urbain se situe aujourd’hui dans le cœur des villes. Deux concepts clé s’imposent aux collectivités : renouvellement urbain et densification.
Dans ces tissus urbains constitués, les techniques alternatives sont-elles adaptées ?
Cet atelier se propose, en s’appuyant sur le cas de l’opération PUP 75 à Lyon, de débattre des opportunités et des contraintes de la mise en œuvre des techniques alternatives dans les opérations de renouvellement urbain, et ce afin d’identifier :
- les conditions de réussite en termes de conception, d’exploitation et de gestion
- les méthodes de conduite de projet, de portage foncier et de concertation à mettre en œuvre
- les outils et méthodes disponibles

Experts invités
- Pierre Clottes, Responsable du service Ressources/expertises - Direction du foncier de la Métropole de Lyon
- Médéric Fossard, Directeur de Projet, référent Aménagement Urbain - D2P – Développement Patrimoine Partenariat
- Hervé Caltran, Responsable d’unité - Direction de l’Eau de la Métropole de Lyon

Atelier animé par Damien Saulnier et Philippe Mary, Agence d’Urbanisme de l’aire métropolitaine lyonnaise


Atelier 6 - Transfert et appropriation des connaissances

Jeudi 30 juin, 11h00-12h30
Atelier proposé par ARCEAU Ile de France, OTHU et GRAIE

Problématique et objectifs
L’atelier propose une mise en perspective du « modèle de valorisation » des connaissances et de l’expertise mis en pratique dans le monde de l’eau, notamment par des associations comme le GRAIE et ARCEAU. Quels sont les freins et leviers pour favoriser le transfert et l'appropriation des connaissances dans le domaine de l'hydrologie et accompagner le changement de pratiques ? Quels sont les outils privilégiés, avec quels résultats mais aussi quelles limites ? Par ailleurs, que peuvent nous apprendre les modalités de valorisation mises en œuvre dans des politiques connexes : biodiversité, qualité de l’air, énergie, éco-habitat…à la fois sur les « producteurs de connaissances » (qui ? comment ?) et sur les « diffuseurs d’expertise » (qui ? comment ?). Quelles méthodes au sens large peuvent nous inspirer ? En s’appuyant sur ces exemples, comment penser ou repenser, en hydrologie urbaine, la fonction de ces structures de médiation que sont le GRAIE ou ARCEAU : à mi-chemin entre « informateur » et « accompagnateur » ? Quelles actions concrètes en déduire ?

Experts invités
- Mathilde Soyer (LEESU) : Quel « modèle » de valorisation des connaissances au sein du monde de l’eau ? Restitution d’une étude comparative des pratiques de quelques structures de diffusion d’expertise (GRAIE, ADOPTA, GIS Seine-Aval, PIREN-Seine…)
- Laura Albaric, Chargée d'études à Direction de la Nature du Paysage et de la Biodiversité du Département de Seine-Saint-Denis et Vice-présidente de l'association Groupe des Acteurs de l'Ingénierie Ecologique (Gaié)
- Guillaume Pajot, Chargé de mission au CRESEB - Centre de Ressources et d'Expertise Scientifique sur l'Eau de Bretagne

Atelier animé par Mathilde Soyer, LEESU / ARCEAU, Ronan Quillien CD 93 / ARCEAU, et Sylvie Barraud, INSA Lyon / OTHU